Marketing et référencement: Growth hacking - Inbound marketing


Marketing et référencement: Growth hacking - Inbound marketing

Depuis l’existence du web, le référencement naturel et le marketing interviennent pour optimiser les sites internet et pour influer sur les résultats affichés par les moteurs de recherche afin d’accroitre la visibilité utile aux sites.  

#1 - Référencement naturel, référencement payant et web marketing

Le référencement naturel en pleine évolution

Ainsi, le référencement naturel fait appel à des techniques évolutives qui doivent s’adapter aux modifications apportées au niveau de ces moteurs de recherche. Il faut dire que les équipes qui œuvrent derrière les plateformes comme Google, Yahoo… n’ont pas fini d’ajuster le mode de fonctionnement de ces moteurs et ce, au nom du souci constant qui est le leur.

Une meilleure expérience utilisateur

Pour ces techniciens, le but reste d’améliorer l’expérience utilisateur lorsqu’il s’agit de faire des recherches sur internet. Cette aspiration passe alors par l’augmentation de la pertinence au niveau des résultats afin qu’ils soient en adéquation avec les requêtes des internautes.

D’un autre côté, le référencement payant a lui aussi subi la même évolution, mais plus afin de répondre aux attentes des entreprises soucieuses d’évolution et très regardants sur leur taux de conversion.

Les tendances

Désormais, la tendance penche vers un besoin croissant de publicités des entreprises, sans qu’il n’y ait une incidence sur le référencement naturel. A ces différentes méthodes s’ajoutent alors des techniques issues du web marketing et qui entrainent de nouveaux horizons constitués par ce qu’on pourrait qualifier de growth hacking et d’inbound marketing.

#2 - Growth hacking* trafic de croissance

Growth hacking trafic de croissance

Désormais, il n’est plus possible de parler de référencement de site internet sans penser au growth hacking que l’on traduira en Français comme étant un trafic de la croissance. Cette méthode passe par des stratégies qui permettent d’améliorer les rendements perçus à travers une activité en ligne et ce, en s’aidant d’outils marketing adéquats.

Cinq Leviers de performances

Le growth hacking s’appuie alors sur la réalisation de 5 étapes qui consistent d’abord à avoir un bon trafic en ayant recours au référencement naturel et au web design pour améliorer le rendu de son site internet, en passant par le référencement payant et les réseaux sociaux, mais aussi aux emailings, au content marketing…

Une expérience utilisateur positives

La seconde phase sera une phase d’activation qui consistera à retenir les visiteurs et les clients par l’amélioration de l’expérience utilisateur et qui aura pour résultat des actions positives telles qu’une inscription, un abonnement…

La Fidélisation

Ensuite vient la phase de rétention qui passe par des actions à mettre en œuvre sur les produits et les services disponibles sur le site, la définition des actions marketing propres à garantir la fidélisation de l’internaute et à s’assurer que ses démarches se poursuivent.

Les revenus obtenus

Le growth hacking se soldera ensuite par des revenus obtenus par les achats du visiteur et sa consécration comme client.

Les recommandations

La dernière phase s’intitule "recommandations" dans la mesure où elle consiste à considérer le client comme une référence capable de promouvoir un produit, une marque, un service et d’en faire la recommandation auprès des cibles présentes au niveau des réseaux sociaux.

La croissance

Le growth hacking se présente au final comme une méthode qui assure la croissance d’une activité en ligne en exploitant toutes les disciplines du web qu’il s’agisse de référencement, de marketing, de développement web, de community management…

On constate que les résultats ainsi obtenus se traduisent par une croissance notable si ce n’est exponentielle du chiffre d’affaires enregistré par l’exploitant du site web. Les visiteurs sont nombreux et continuent d’affluer tandis que la majeure partie d’entre eux finissent pas se fidéliser.

#3 - Inbound marketing*

L’inbound marketing se présente comme une technique plus spécialisée dans la mesure où il s’agit d’un travail de séduction des professionnels afin qu’ils souscrivent aux produits et aux services proposés sur un site web. Une fois la cible attirée, il s’agira ensuite de la convertir afin qu’elle achète et qu’elle soit aussi fidélisée.

La phase adhésion

Mis en parallèle avec l’outbound marketing qui vise plutôt à aller chercher les internautes afin qu’ils deviennent des clients, l’inbound marketing fait en sorte que ce soit le client qui vient vers le site et adhère à ses produits et services.

L'adhésion naturelle en fonction du besoin

L’inbound marketing se base ainsi sur le postulat suivant lequel les prospects B2B* agissent en recherchant les solutions au problème particulier qui est le leur. Ils n’ont donc pas besoin d’incitation pour se mettre en action.

Des infographies pour plus de marketing

L’inbound marketing exploite ainsi les informations liées à ces recherches en mettant à profit les mots clés qui en ressortent, en utilisant les infographies disponibles sur les réseaux sociaux, en adaptant leurs contenus afin qu’ils soient utiles aux prospects et qu’ils les attirent sur le site web.

Deux techniques

Au final, quelle que soit la technique utilisée comme par exemple pour qu’un site génère des revenus, la complémentarité qui existe entre référencement naturel et payant, inbound marketing et growth hacking doivent être mise à profit.

Ainsi, l’on est toujours assuré de disposer d’un site qui répond aux critères qualitatifs des moteurs de recherche. C’est la meilleure façon de gagner en visibilité et de profiter de nouvelles perspectives sur la toile.

 

Définitions :

* Growth hacking

Le terme Growth hacking peut se traduire en français par « piratage de croissance ». Il est devenu une partie à part entière du jargon marketing et business des startups.La définition simple de ce terme serait : Ensemble de techniques de marketing permettant d'accélérer rapidement et significativement la croissance (=growth) d'une start-up. Concept importé des États-Unis, le mot apparaît en 2010, son créateur est Sean Ellis1, le fondateur de growthhackers.com. Le growth hacker tente d’optimiser les « metrics AARRR » (L'acquisition, l'activation, la rétention, le referral et bien sûr le revenu) par tous les moyens, en mettant en place des expériences jusqu’à ce qu'il trouve la ou les pistes qui permettent de faire grossir sa start-up et puis les automatise/les systématise.
Le Growth Hacking est utilisé, notamment, par les entreprises de e-services Airbnb, Facebook, Dropbox, Groupon, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter, YouTube, Capgemini, etc (Source et en savoir plus : cliquez-ici)

* Inbound marketing

L'inbound marketing est une stratégie marketing management visant à faire venir le client à soi plutôt que d'aller le chercher avec les techniques de marketing management traditionnelles de type outbound marketing. Cette technique de marketing management a été initiée par Seth Godin, inventeur du concept de permission marketing à l’origine de l’inbound Marketing : il faut attirer l'attention des prospects en produisant du contenu de qualité sur son site, afin qu'il soit fortement identifiable par les moteurs de recherche et partagé sur les réseaux sociaux. L'objectif est de gagner l'attention du prospect. On parle aussi de earned customers ou client acquis, par opposition aux paid customers ou clients achetés par de la publicité, du référencement payant, etc. L'inbound marketing englobe l'ensemble du processus de marketing-vente, du premier contact d'un visiteur avec votre marque, jusqu'à l'achat renouvelé. (Source et en savoir plus : cliquez-ici)

* B2B

L'expression « business to business » (« B2B », ou « commerce B to B ») désigne l'ensemble des activités d'une entreprise visant une clientèle d'entreprises, ou l'ensemble d'architectures techniques et logicielles informatiques permettant de mettre en relation des entreprises.

0/5  (0 avis)     Déposer un avis Marketing et référencement: Growth hacking - Inbound marketing


Dans la même catégorie A lire

20/04/2018 : Que signifie un bon taux de clic avec AdWords
07/02/2018 : Google Fantôme (PHANTOM 5) mise à jour du 07-02-2017
13/01/2018 : Comment optimiser la recherche vocale Google
18/12/2017 : Comment augmenter son trafic avec Google AdSense ?
25/10/2017 : Comment réussir le référencement local de son entreprise ?
23/09/2017 : Comment fonctionne l'algorithme de recherche locale de Google?

Aucun avis.